DYP: le forum

Auteur Sujet: Maria pour 3 joueurs  (Lu 1474 fois)

jub

  • Joueur acharné!!
  • ******
  • Messages: 2406
  • "Mouche !"
Maria pour 3 joueurs
« le: 28 mars 2011 à 09:21:47 »
Il y a des soirs comme ça où on se retrouve à 3 joueurs et où on se dit que si on avait été un de plus, on aurait pu faire un Britannia ou un Imperial, que le monde aurait alors été meilleur, mais voilà, on est juste 3 et donc on va enchaîner les petits jeux de 45 minutes qui fonctionnent bien pour ce nombre de joueurs ou alors faire un gros jeu avec moins de joueurs qu'il n'en faut pour que le jeu tourne et alors on est à deux pas de rejoindre la plèbe de TricTrac qui geint à chaque nouvelle sortie "ah mais si ça peut pas se jouer à deux, j'en veux pas" et grand alors est le risque de tomber dans le médiocre pour ne jamais s'en relever.

Heureusement pour nous, certains auteurs ont eu l'idée de créer des gros jeux pour 3 joueurs (God's Playground, After the Flood, Maria). A noter que certains auteurs ont aussi créer des jeux pour deux joueurs mais il se trouve toujours des gens pour vouloir jouer à Twilight Imperium à 2 plutôt qu'à Twilight Struggle qui est prévu pour ça.

Vendredi soir, nous avons donc jouer à Maria.
Il s'agit d'un jeu historique à mi-chemin entre le plateau et le wargame. Il retrace la guerre de succession d'Autriche de 1740 et la boîte indique 2 à 5 heures de jeu.

Nous avons un superbe matos dans un style ancien régime et principalement la carte qui occupe une bonne place sur la table. La carte est composée de 2 régions : la Flandre et la Bohême. La majeure partie de l'Allemagne n'est pas représentée car il ne s'y passe pas de combat. Les troupes françaises et autrichiennes peuvent passer d'une partie de carte à l'autre mais uniquement elles.



Les autres puissances sont cantonnées à leur théâtre d'opération.

La grande originalité du jeu tient à la répartition des forces pour les joueurs :
> un joueur joue la France alliée à la Bavière (la Bavière est une puissance secondaire). Il attaque l'Autriche en Bohême et doit se défendre en Flandre contre les Anglais et les Hollandais
> un joueur jour l'Autriche et doit résister aux attaques de toutes parts sur son territoire. Il met également la pression sur la France en Flandres.
> le dernier est assez schizophrène : il attaque l'Autriche en Bohème en contrôlant la Prusse alliée à la Saxe (la Saxe est une puissance secondaire) mais en Flandres il contrôle l'Armée Pragmatique (Angleterre + Pays bas + Hanovre) et il est l'allié de l'Autriche.

Les 4 puissances majeures peuvent gagner : France, Autriche, Prusse et Armée Pragmatique (donc 2 possibilités de victoire pour un des joueurs).
Pour gagner, il suffit de vider sa réserve de marqueurs de victoire. Ces marqueurs vont le plus souvent êtres posés sur les villes conquises mais on peut également en placer certains dans un petit tableau en haut à gauche de la carte où ils représentent des événements politiques ou des victoires majeures au combat.

Le jeu en lui même est assez simple :
1. Phase politique (on mise une carte et les plus grosses cartes permettent de choisir si un événement s'applique ou non)
2. Phase de la France + Bavière (il pioche ses cartes, bouge ses généraux et résout ses combats)
3. Phase de la Prusse + Saxe
4. Phase de l'Autriche + A. Pragmatique

Le cœur du jeu réside dans la gestion des déplacements (chaque général en territoire étranger doit être relié à son ravitaillement sous peine de perdre des troupes et de ne plus pouvoir conquérir de cité) et la gestion de sa main de cartes qui servent à la politique et à la résolution des combats. Bien souvent, il faut savoir accepter une petite défaite plutôt que de vider sa main et se retrouver démuni pour le reste du tour.

Seuls les généraux et les trains de ravitaillement sont représentés sur la carte. Le total de troupe de chaque général est tenu secret jusqu'aux combats, ce qui permet une phase de bluff au départ et lors des renforts et met la mémoire à contribution.


Ici Karl von Lothringen défend le sud de la Silésie et empêche les armées prussiennes d'annexer définitivement ce territoire.
Les marqueurs bleus sont des marqueurs de victoire prussien et s'il a placé tous ses marqueurs sur le plateau, il a gagné la partie.

Un très bon jeu au final (les 3 joueurs ont beaucoup aimé cette première partie) qui permet de passer une soirée complète sur un jeu lorsqu'on a pas atteint le quorum de 4 ou 5 joueurs réglementaires.
- Qu'est ce qu'il y a de mieux dans la vie Conan ?
- écraser ses ennemis, les voir agoniser devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes.
- Et toi, Jub ?
- Pareil mais sur un plateau.

Celsius

  • Joueur beau gosse!
  • *****
  • Messages: 508
Re : Maria pour 3 joueurs
« Réponse #1 le: 28 mars 2011 à 23:05:40 »
Ca a l'air très sympa. Et bien tactique !